• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 23 août 2009

Erreurs commises dans la croyance

Posté par algeriedemocratie le 23 août 2009

Erreurs commises dans la croyance
 
Nombre d’erreurs sont commises quotidiennement par le musulman :
1. Implorer le secours des morts, les invoquer, leur demander de l’aide, se rapprocher d’eux par une quelconque forme d’adoration, comme rechercher leur bénédiction, égorger pour eux, leur consacrer des vœux sur leurs tombes. Tout ceci entre dans le polythéisme majeur qui exclut la personne de l’islam.
Allah le Très-Haut dit : «Quant à celui qui invoque avec Allah une autre divinité, alors qu’il n’a aucune preuve de ce qu’il avance, il rendra compte de ses actes uniquement auprès de son Seigneur. Certainement, les mécréants ne connaîtront jamais la réussite.» (sourate Les Croyants, verset 117)
«Les mosquées sont réservées à Allah, n’invoquez donc personne avec Allah.» (sourate Les Djinns, verset 18)
«Dis : ma prière, mes sacrifices, ma vie, ma mort appartiennent à Allah, Seigneur des Univers. Il n’a nul associé.» (sourate Les Bestiaux, versets 162-163)
Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «L’invocation, c’est l’adoration.»
2. Mettre des porte-bonheur qui comportent du polythéisme, porter des amulettes ou des talismans par crainte du mauvais œil, ou contre le mauvais œil et la jalousie. Tout ceci fait partie également du polythéisme majeur.
En effet, le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Celui qui suspend une amulette a commis un acte de polythéisme.»
3. Questionner les devins, les voyants ou les sorciers, et croire en leurs paroles. Ceci est de l’incroyance, car le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Celui qui se rend chez un devin ou un voyant et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed.»
4. Prétendre connaître l’inconnaissable ou prétendre avoir accès aux Tablettes préservées (du destin). Ceci est de l’incroyance car Allah le Très-Haut dit : «Dis : Personne dans les cieux et la terre ne connaît l’inconnaissable sauf Allah, et ils ne savent même pas quand ils seront ressuscités.» (sourate Les Fourmis, verset 65)
«Et c’est Lui seul qui détient les clefs de l’inconnaissable, personne ne les connaît sauf Lui.» (sourate Les Bestiaux, verset 59)
5. Beaucoup de gens comprennent la parole : «Il n’y a pas de vraie divinité sauf Allah» comme étant uniquement l’affirmation de l’adoration d’Allah. Or, ceci est une explication incomplète. En effet, son sens est : «Nul ne mérite d’être adoré sauf Allah», c’est-à-dire l’affirmation de l’adoration d’Allah et la négation de toute forme d’adoration d’autre qu’Allah le Très-Haut. Dieu dit : «Nous avons certainement envoyé dans chaque communauté un messager qui leur disait : «Adorez Allah ! Et rejetez le taghout !» (sourate Les Abeilles, verset 36)
Il est donc obligatoire de désavouer le polythéisme et ses partisans.
6. Jurer par autre qu’Allah, même si le but n’est pas de vénérer la chose par laquelle on jure, comme on vénère Allah. Par exemple : jurer sur l’honnêteté, sur la morale, sur l’honneur ; jurer sur la tête de quelqu’un de cher ou encore jurer sur La Kaâba ou même sur le Prophète. Tout ceci est du polythéisme mineur, car le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Celui qui jure par un autre qu’Allah a commis un acte d’incroyance ou de polythéisme.» Mais aussi : «Celui qui jure sur l’honnêteté n’est pas des nôtres.»
7. Prendre les tombes comme mosquées ou lieux de prière, ou faire des invocations auprès d’elles. C’est une innovation détestable et une voie vers le polythéisme, car le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Allah maudit les juifs et les chrétiens, ils ont pris les tombes de leurs prophètes comme mosquées. Ne prenez pas les tombes comme mosquées, car je vous l’interdis.»
Et aussi : «Ne priez pas en direction des tombes.»
8. Etre l’allié des mécréants et les aimer. Allah le Très-Haut dit : «Certes, vous avez un bon exemple à suivre en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : «Nous vous désavouons, ainsi que ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre nous, l’animosité et la haine sont apparues à tout jamais, jusqu’à ce que vous croyiez en Allah seulement»» (sourate L’Eprouvée, verset 4)
9. Etre allié de son clan ou de son pays, au détriment de l’alliance et du désaveu pour la croyance, qui se traduit par l’amour pour Allah et la haine pour Allah. C’est là une grave erreur. Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Celui qui aime pour Allah et hait pour Allah, donne pour Allah et prive pour Allah, a complété sa foi.»
10. Organiser différentes fêtes dans le but de se rapprocher d’Allah. Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Celui qui innove dans notre religion ce qui n’en fait pas partie, son acte est rejeté.»
Egalement dans un hadith rapporté par El-Irbad ibn Sariya, le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Attachez-vous à ma sunna et à celle des califes bien guidés après moi. Tenez-y fermement. Prenez garde aux nouveautés dans la religion. Car toute nouveauté est une innovation.»
11. Accomplir une quelconque adoration dans le but de se rapprocher d’Allah, sans qu’elle ait aucune origine dans la religion. Par exemple, fixer des jours particuliers, ou des semaines, ou des mois, pour accomplir des adorations non légiférées.
En effet, le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Toute innovation est un égarement.»
De plus, Ibn Massoud a dit : «Toute adoration que les compagnons de Mohammed n’ont pas faites, ne la faites pas, car les premières générations n’ont pas laissé le choix aux dernières.»
12. Se moquer de la religion, de ses adeptes, ou de certains de ses rites. En effet, Allah le Très-Haut dit : «Si tu les questionnais, ils diraient certainement : «Nous ne faisions que bavarder et nous amuser ! « Dis : «Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son Messager, dont vous vous moquiez ? « Ne vous excusez pas, vous avez bel et bien mécru après avoir eu la foi.» (sourate Le Repentir, versets 65-66)
13. Chercher à ressembler aux mécréants. Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Celui qui cherche à ressembler à un peuple en fait partie.»
14. Introduire des mécréants dans la péninsule arabique, sans raison valable.
Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – a dit : «Faites sortir les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique, jusqu’à ce qu’il ne reste que des musulmans.»
Nous demandons à Allah de nous pardonner nos erreurs et nos négligences.
Et Allah est plus Savant.

source:jeune independant

Publié dans islam(46) | Pas de Commentaire »

Comment occuper son temps pendant le ramadan

Posté par algeriedemocratie le 23 août 2009

Comment occuper son temps pendant le ramadan

 
 
Toutes les louanges sont à Allah pour Ses faveurs et Sa bonté. Il nous a favorisés en nous permettant d’atteindre le mois du ramadan et nous a renforcés par les bonnes œuvres qui nous rapprochent de Lui. Que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammed – bénédiction et salut sur lui –, le premier à accomplir les bonnes actions, et sur sa famille et ses compagnons, ceux qui ont cru en lui, l’ont supporté et ont suivi la lumière qui lui a été révélé. Ce sont eux qui ont réussi.

Allah a attribué à ce mois un mérite particulier puisque c’est une occasion unique pour accomplir des bonnes œuvres. Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – invoquait Allah pour pouvoir atteindre le ramadan. Lorsque le mois de rajab commençait, il disait : «Ô Allah, couvre-nous de Ta bénédiction pendant rajab et chaâbane et permets-nous d’atteindre le ramadan !» Et le Prophète – bénédiction et salut sur lui – avait l’habitude d’annoncer à ses compagnons la bonne nouvelle de l’arrivée de ramadan, et il leur expliquait ses vertus en disant : «Ô gens, un mois important et béni vous est venu.»
Le Prophète avait également l’habitude d’encourager ses compagnons à l’effort dans les bonnes actions, obligatoires ou surérogatoires, comme les prières et les aumônes, à se montrer bons et bienfaisants, à être patients face à l’obéissance à Allah, à passer la journée à jeûner, la nuit à prier et des heures à réciter le Coran et à faire le dhikr d’Allah.
Ne perdez donc pas votre temps en étant négligeant et en délaissant les bonnes œuvres, comme les malheureux qui ont oublié Allah, et auxquels Allah a fait oublier leur propre personne. Ils ne tirent aucun bénéfice des occasions de faire le bien, ni ne réalisent leur sacralité ou ne connaissent leur valeur.
Beaucoup de gens ne connaissent rien de ce mois, excepté que c’est un mois de nourritures et de boissons variées. Alors, ils exagèrent en donnant à leurs âmes ce dont elles ont envie, et en achetant de la nourriture et des boissons appétissantes. Il est connu que l’excès de nourriture et de boisson amène la personne à être paresseuse dans les actes d’adoration. Il est donc demandé au musulman de diminuer la prise de nourriture et de boisson, de telle sorte qu’il soit dynamique pour accomplir les actes d’obéissance.
Certaines personnes, pendant le mois de ramadan, veillent presque toute la nuit ou entièrement, puis dorment la journée, même pendant les heures de prière. Ils ne vont donc pas prier en assemblée et ne prient pas à l’heure prescrite. Le jour, ils dorment, et la nuit, ils s’amusent, oubliant que le mois de ramadan est un mois de piété. Beaucoup de personnes pensent que le ramadan c’est savoir se priver le jour et faire la fête la nuit. On ne peut que déplorer ce comportement irresponsable et inconscient. Juste avant le ramadan, les chaînes de télévision ne cessent de faire la pub de ce qui sera proposé pendant ce mois. A celui qui présente les meilleurs feuilletons, les meilleures fawazir, les meilleurs films…Et les soirées de chants et de danses ne sont pas en reste. Toutes les nuits, jeunes et moins jeunes, filles et garçons, se retrouvent pour, encore une fois, faire la fête. N’est-on pas prisonniers le jour et libres la nuit ? nous dira-t-on. Quel raisonnement irréfléchi. Que de temps et que d’énergie perdus à désobéir à Celui qui a instauré le ramadan et qui attend de Ses serviteurs de la ferveur dans son adoration.
Un autre groupe de gens s’assoient devant la table servie lorsque c’est l’heure de rompre le jeûne et délaissent ainsi la prière du maghreb en groupe. Ces gens ne connaissent pas la valeur du mois de ramadan, et ne se gênent pas de violer sa sacralité avec des veillées interdites, le délaissement des obligations et l’accomplissement des interdits.
A côté de ces personnes, on trouve ceux qui ne voient dans le ramadan qu’une opportunité de faire du business, recherchant ce bas-monde éphémère. Ils sont très actifs dans la vente et l’achat, remplissant les marchés et désertant les mosquées. Et lorsqu’ils vont à la mosquée, ils sont toujours pressés et stressés, car ils ont laissé la prunelle de leurs yeux dans les marchés. Ils augmentent leurs prix, privant les plus pauvres de nourriture en ce mois de privation, et oublient que c’est un mois de partage et de générosité. Ils pensent réaliser beaucoup de bénéfices, mais savent-ils qu’ils ont en fait tout perdu ?
Il existe un autre genre de personnes qui considèrent le ramadan comme une période propice et fructueuse de mendicité devant les mosquées et dans les rues. Ils passent la plupart de leur temps à faire le va-et-vient, à se déplacer d’un endroit à un autre afin de récolter de l’argent alors qu’en fait, ils ne sont pas dans le besoin ! Ils nient la bénédiction d’Allah sur eux et se rendent ainsi coupables d’hypocrisie. En fin de compte, ils perdent leur temps précieux dans des choses qui leur sont nuisibles. Le ramadan n’a donc pas de vertu particulière pour ces gens.
Ô Serviteurs d’Allah ! Le Prophète – bénédiction et salut sur lui – avait l’habitude de faire en ce mois plus d’efforts qu’il n’en faisait les autres mois. Et même s’il était assidu dans l’adoration en tout temps, il s’adonnait durant ce mois à beaucoup de responsabilités, qui étaient en réalité des actes d’adoration. Ce mois est l’occasion d’avoir des ambitions plus grandes. Il faut s’adonner aux bonnes œuvres, passer la nuit en tahajjud et la journée à jeûner, à faire du dhikr, et à réciter le Coran, sans oublier, bien sûr, d’accomplir son travail comme il se doit.
Nous devons savoir que tout comme les bonnes actions sont multipliées durant ce mois, les mauvaises œuvres sont d’autant plus graves et leur châtiment plus dur. Nous devons donc craindre Allah et magnifier la sacralité de ce mois pour recevoir la récompense des gagnants.
Allah dit : «Quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah, cela lui sera meilleur auprès de son Seigneur.» (sourate El-Hadj, verset 30)
Qu’Allah nous accorde la possibilité d’avoir de bonnes paroles et des œuvres acceptées. Amine

source:jeune independant

Publié dans islam(46) | Pas de Commentaire »

 

The Soul of a Slayer |
AHL EL KSAR |
toutelactualite |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Halliburton Manufacturing &...
| Le Tallud 79200
| momema