• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 25 octobre 2009

Youcef Merahi

Posté par algeriedemocratie le 25 octobre 2009

 »Je brûlerai la mer » nouveau roman de Youcef MerahiYoucef Merahi dans intellectuels algeriens(48) 2255_77725

Croyant à la poésie. Il a écrit des poèmes sur sa ville Tizi Ouzou, où son enfance a été bercée. Outre ses innombrables recueils de poésie, il est aussi l’auteur d’un essai sur Tahar Djaout, qui est son idole en poésie, d’un livre de traduction des poèmes de Lounès Matoub (en collaboration avec Hamid Bilek et Abdennour Hadj Saïd)

A  l’occasion de la parution du nouveau roman intitulé »Je brûlerai la mer » du poète Youcef Merahi, une vente dédicace est prévue, le 28 octobre prochain à 15heures au stand Casbah, et cela, à l’occasion de la foire International du livre d’Alger.

Auteur de plusieurs recueils de poésie et ouvrages. dont digest de Kabylie paru en 2007, et  son dernier recueil, intitulé Post-scriptum, paru aux éditions Casbah, Youcef Merahi né en 1952 à Tizi-Ouzou, porte un grand intérêt au patrimoine immatériel amazigh. Ce grand écrivain a donné régulièrement des lectures et des conférences lors de diverses manifestations culturelles en Algérie et à l’étranger.

Ce poète est très passionné et nostalgique, croyant à la poésie.

Il a écrit des poèmes sur sa ville Tizi Ouzou, où son enfance a été bercée.

Outre ses innombrables recueils de poésie, il est aussi l’auteur d’un essai sur Tahar Djaout, qui est son idole en poésie, d’un livre de traduction des poèmes de Lounès Matoub (en collaboration avec Hamid Bilek et Abdennour Hadj Saïd), d’un livre sous forme de journal, ainsi que de deux livres d’entretiens avec deux écrivains de talent: l’incontournable Yasmina Khadra et le très discret Anouar Benmalek.

Kahina Idjis

source: le depêche de kabylie

Publié dans intellectuels algeriens(48) | Pas de Commentaire »

 

The Soul of a Slayer |
AHL EL KSAR |
toutelactualite |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Halliburton Manufacturing &...
| Le Tallud 79200
| momema