Ferhat Mehenni rencontre des représentants de la communauté séfarade à Montréal

Posté par algeriedemocratie le 3 avril 2012

Ferhat Mehenni rencontre des représentants de la communauté séfarade à Montréal

 

MONTREAL (SIWEL) — Dans le cadre de sa tournée de travail au Québec, le président du GPK, M. Ferhat Mehenni, a rencontré lundi soir à Montréal les membres de la communauté séfarade.

 

(PH/ M.I. - SIWEL)

(PH/ M.I. – SIWEL)
Le Président du GPK a rencontré M. David Bensoussan membre de la communauté séfarade et professeur émérite à l’université du Québec à Montréal, UQAM.

Les deux hommes se sont échangés des idées et ont lancé des jalons sur la future relation entre les communautés kabyle et séfarade. La rencontre s’est effectuée en présence des membres des deux communautés.

Aujourd’hui, le président du GPK donnera une conférence de presse à la société de la Saint-Jean-Baptiste à 13h30, (19h30 CET), et prendra ensuite la route pour Ottawa où il est attendu au Parlement canadien. M. Mehenni donnera aussi une conférence publique dans la même ville.

Le président du Gouvernement provisoire kabyle effectue depuis le 1er avril une visite de travail au Québec. Au programme : des rencontres diplomatiques, des conférences à Ottawa et Montréal et des entretiens avec les médias.

mi
SIWEL 031540 AVR 12

2 Réponses à “Ferhat Mehenni rencontre des représentants de la communauté séfarade à Montréal”

  1. olive dit :

    vous etes des juifs vous memes

  2. Ameziane dit :

    Le Régime militaire noue des contacts avec l’Etat d’Israël !

    Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, le Régime militaro-mafieux d’Alger noue des contacts avec l’État d’Israël, notamment avec les Dirigeants militaires et le Mossad, ses redoutables Services secrets. En 1991 à Madrid, en marge d’une rencontre officieuse entre des négociateurs Palestiniens et Israéliens, des Officiers supérieurs de la Junte d’Alger ont pris langue avec des Hauts gradés de Tel Aviv. En 1995, les deux parrains de la Camarilla d’Alger, en l’occurrence les très criminels et prédateurs Belkheir et Nezzar, avaient mené des entretiens à Paris-XV°, dans les somptueux salons de Flatotel International, actuellement repris par Adagio, sis 12-14, rue du Théâtre, sous les yeux vigilants des sbires du Mossad. L’objet de la rencontre: pourparlers pour des achats importants de matériel de répression (de torture «scientifique», fourgons spéciaux ) , de surveillance « moderne » et la Formation des Gardes rapprochés, tant on sait que l’État colonial d’Israël possède une Technologie de pointe en la matière, ayant fait ses preuves dans l’abominable Système fasciste sud-africain –l’Apartheid-et les Régimes militaires sanguinaires d’Amérique centrale et méridionale, des dictatures conseillés par les nazis affectés pour ce faire par la sinistre CIA! Et ne pas oublier surtout que l’Etat coloniale d’Israël était du coté de l’Etat colonial français en Algérie, et soutenu sa politique de la terre brulée, l’OAS, et s’est toujours opposé à l’Algérie et ses intérêts sur la scène internationale, et de tout temps soutenu le Royaume prédateur de Hassan II & fils.
    De plus, le Régime d’Alger, à la recherche d’un minimum de crédibilité devant l’Occident, a tout intérêt à faire les yeux doux à Israël, qui est le Gendarme yankee au Proche-Orient, autrement dit le 51° Etat américain! Pour demeurer tranquille, loin de toute menace de la justice internationale pour les massacres perpétrés par les Généraux (1988-2000), et toute subversion révolutionnaire, le Régime a tout intérêt à monter une certaine tolérance, voire une complicité suave avec ce genre de rencontres, ne serait-ce que parce que ça consacre «l’achèvement de la division-isolement-séparation» de la Kabylie, la région la plus contestataire, et sans laquelle aucun mouvement ne pourrait avoir lieu en Algérie. Les Généraux s’en réjouissent de voire réussie leur « Stratégie de division et dispersion totales » «conçue et menée» par les Maitres de la Gestapo locale. C’est bel et bien ça le véritable sens et l’objectif réel de la « mise en scène » organisée par leurs soins.

    L’un des hommes d’influence du Régime dictatorial d’Alger, une Onagre doit-on dire, Driss EL Djazairi, avait déclaré sa disponibilité pour Israël, et reconnait même qu’il avait l’aval de ses Chefs, les Généraux, détenteurs exclusifs de la politique extérieure. De même, Sid-Ahmed GHOZALI, âme-damnée du Général Nezzar, et proche de l’aile dure de la Junte militaire, c’est-à-dire le DRS et l’Etat-major. Il faut lire sa Lettre adressée au très influent Maire de New York, ville où le Lobby pro-israélien est fortement puissant…..

    Dalil Boubaker, le Recteur de la Mosquée de Paris, et réputé proche du Régime militaire, multiplie ses rencontres avec les Officines du Lobbies pro-Isrélien en France (CRIF & cie). Khalida Toumi, ex-Messaoudi, actuellement Ministre à Alger, s’est rendue en Israel…Sadi connu pour ses accointances avec les Généraux faucons « pose » et s’affiche avec les les plus influents intellectuels du Lobbies pro-Tel Aviv….

    En 2006, le Pouvoir d’Alger avait nommé le Représentant Officiel des Juifs en Algérie. Ce qui est une très bonne nouvelle, bien que très maigre. Pour tout dire, il faut tout et tout de suite : donc reconnaitre le «fait juif et judéo-berbère» en Algérie, plusieurs fois millénaire, constituant un élément important de la personnalité/identité nationale….C’est Roger SAID, Avocat de profession, Bâtonnier de Blida, Président de l’Association des Juifs d’Algérie, dont l’Agrément a été signé en sa présence par le Colonel-Président Boumedienne dans le Palais d’El Mouradia (cf Interview 1988). Il est le frère de la romancière Lyne Meyer-Said.

    En 1970, le Colonel-Président avait autorisé le transfert vers Israel de la dépouille mortelle du Grand Rabbin Ben Zevi.

    En 1989, le Gouvernement Hamrouche avait désigné comme Consultant financier, Raymond BENHAIM, juif marocain, homme de gauche, compagnon des célèbres Abraham Serfaty et Sion Assidon, emprisonnés plus de 15 ans durant en raison de leur opposition radicale contre le despote Hassan doss, emprisonnés plus de 15 ans durant….. Ainsi que la nomination du Ministre du Commerce Ghazi HIDOUCI, petit-fils du rabbin de Constantine Moise GUEDJ…GUEDJ, une famille judéo-berbère…..

    A l’arrivée de Chadli, celui-ci avait ouvert la Synagogue de la Rue Michelet à Alger, et un lieu de Pèlerinage juif à Mostaganem, dans l’Oranie, une région qui comptait une forte présence séfarade pendant des siècles, à l’instar de Tlemcen où le patrimoine israélite est très important, et soigneusement entretenu quotidiennement. Ce qui ne peut que noue réjouir…..

    Mais comment peut-on oublier les frères et sœurs Timsit (petit feu en tamazight), les Sportich, Guedj, Amsallem, Assouline, Achouline, Zaoui, Zerbib….Dont Huguette Timsit, la campagne du Grand Kateb Yacine, avec qui il avait élevé une fille, Nadia. Et combien d’autres noms illustres, des femmes et des hommes engagés dans le noble et héroïque combat pour l’indépendance, certains sont tombés au champ d’honneur les armes à la main, le Lycéen communiste Pierre Ghénassia entre autres. Ils sont reconnus Anciens combattants, et perçoivent tout légitimement des pensions qui leurs reviennent de droit…dans leur pays !

    A l’indépendance, il y’avait deux Maires juifs en Kabylie…..

    Jusqu’à présent il y’a plusieurs familles juives en Kabylie, des familles kabylisées, à Isser (nom typiquement hébreux), à Michelet, Iferhounène, Fort National, Ilmayen, Mekla, Ath Yenni. Mais aussi à Alger, Blida, Tlemcen, Oran, Ghardaïa…

    Ceci dit, il ne faut pas tomber dans le simplisme infantile et la « politique en petit » qui amène à croire à la bêtise, car « l’ennemi de l’ennemi n’est pas forcément un ami ». Et en posant ou en s’affichant avec les extrémistes, les colonialistes, les racistes et les xénophobes, que ce soit en France, en Israël ou aux USA, c’est néfaste pour la Kabylie !

    En conclusion : c’est aussi sur le sol national, en Algérie et en Kabylie qu’il faut combattre pour la reconnaissance du « fait juif » et du « fait judéo-berbère », comme éléments déterminants de la personnalité/identité nationale historiquement constituée, et plusieurs fois millénaires, qu’il faut combattre pour la laïcité (tolérante) et le pluralisme cultuel, confessionnel et identitaire, aux côtés du pluralisme linguistique, du pluralisme culturel et et liguistique, et du pluralisme politique. Tout faire pour mettre fin au «Régime militaire dominant», son instrument de terreur qu’est sa Police politique criminelle et mafieuse et son « idéologie dominante, d’abrutissement », l’arabo-islamisme, cette idéologie fascisante et mystificatrice, rétrograde et autoritariste, chauvine et jacobine, vecteur du rejet et de l’exclusion…. Donc, une Opposition véritablement et farouchement oppositionnelle, « frontalement, directement et radicalement » opposée au Pouvoir dictatorial militaro-mafieux tenu d’une main de fer par les Généraux sanguinaires et prédateurs, dont les Maitres du DRS et de l’Etat-major sont les vrais détenteurs. Ce n’est donc pas, avec ces « mises en scène », ses compagnonnages, ces poses et ces affichages avec qui n’arrangent que ces tortionnaires au Pouvoir militaire, qui cherche à enlever à la Kabylie son « atout majeur » : sa « légitimité politique » acquise d’une haute lutte, puis la frapper plus facilement, et plus durement !

Laisser un commentaire

 

The Soul of a Slayer |
AHL EL KSAR |
toutelactualite |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Halliburton Manufacturing &...
| Le Tallud 79200
| momema